Formation Infirmière

Durée de la formation INFIRMIERE

La formation infirmière est organisée en 6 semestres et dure 3 ans : 4200 heures de formation, dont 2100 heures de stage.

Conditions d’admission

Avoir 17 ans au moins le 31 décembre de l’année des épreuves de sélection.

Etre titulaire d’un des titres suivants :
Baccalauréat français ;
Etre inscrit.e en classe de terminale (sous réserve de l’obtention du baccalauréat)
Titres énoncés par l’arrêté du 25 août 1969 modifié susvisé, ou du BTA (circulaire DGS n°96-157 du 1er mars 1996), d’un titre admis en dispense du baccalauréat français en vue de l’inscription dans les universités ;
titre homologué au minimum au niveau IV ;
Pour les candidat.e.s étranger.e.s : d’une attestation du Consulat ou de l’Ambassade, traduite en français par un traducteur.trice assermenté.e certifiant que le titre étranger permet d’entrer à l’université dans le pays où il a été obtenu (décret n°81-1221 du 31 décembre 1981 relatif à l’accueil des étudiant.e.s étranger.e.s dans les universités et les établissements publics) ;
Diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique et justifiant, à la date du début des épreuves, de trois ans d’exercice professionnel ;
Les candidat.e.s justifiant, à la date du début des épreuves, d’une activité professionnelle ayant donné lieu à cotisation à un régime de protection sociale d’une durée de trois ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médico-social, autres que les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant.e, d’auxiliaire de puériculture et d’aide médico-psychologique ou d’une durée de cinq ans pour les autres candidat.e.s.

éPREUVES DE SELECTION

Deux épreuves d’admissibilité :
Une épreuve écrite de deux heures : étude d’un texte relatif à l’actualité dans le domaine sanitaire et social, suivi de trois questions. Cette épreuve permet d’évaluer les capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats ;
Une épreuve de tests d’aptitude de deux heures : cette épreuve a pour objet d’évaluer les capacités de raisonnement logique et analogique, d’abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.
Pour être admissible, le.la candidat.e doit obtenir un total de points au moins égal à 20 sur 40 aux deux épreuves. Une note inférieure à 8 sur 20 à l’une de ces épreuves est éliminatoire.

Une épreuve orale d’admission :
Un entretien relatif à un thème sanitaire et social avec trois personnes, membres du jury : Un.e infirmier.e cadre de santé exerçant dans un institut de formation en soins infirmiers ; Un.e infirmier.e cadre de santé exerçant en secteur de soins ;
Une personne extérieure à l’établissement formateur, qualifiée en pédagogie et/ou en psychologie.
Cette épreuve est destinée à apprécier l’aptitude du.de la candidat.e à suivre la formation, ses motivations et son projet professionnel.
L’épreuve, d’une durée de trente minutes au maximum et notée sur 20 points, consiste en un exposé suivi d’une discussion.

Pour pouvoir être admis.e dans un institut de formation en soins infirmiers, les candidat.e.s doivent obtenir une note au moins égale à 10 sur 20 à l’entretien.
Par ordre de classement, la liste principale est établie, puis une liste complémentaire est dressée. Chaque candidat.e est appelé.e en fonction des places disponibles.

DISPENSES DE SCOLARITé

Les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant.e et du diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture justifiant de trois ans d’exercice en équivalent temps plein bénéficient d’une dispense de scolarité, sous réserve d’avoir réussi un examen d’admission

L’examen d’admission, d’une durée de deux heures, est organisé par le.la directeur.trice de l’institut et soumis au même jury de sélection que celui visé à l’article 13 de l’arrêté du 31 juillet 2009.
Il consiste en une analyse écrite de trois situations professionnelles. Chaque situation fait l’objet d’une question.
Cet examen permet d’évaluer l’aptitude à poursuivre la formation, notamment les capacités d’écriture, d’analyse, de synthèse et les connaissances numériques.
Les candidat.e.s doivent obtenir une note au moins égale à 15 sur 30 à cette épreuve.
Le nombre total d’aides-soignant.e.s ou d’auxiliaires de puériculture admis.e.s par cette voie est inclus dans le quota de l’institut de formation et ne peut excéder 20 % de celui-ci.

Les titulaires d’un diplôme d’infirmier ou autre titre ou certificat hors union européenne
Les épreuves de sélection sont au nombre de trois :
― une épreuve d’admissibilité ;
― deux épreuves d’admission.

L’épreuve d’admissibilité consiste en une épreuve écrite et anonyme comportant l’étude d’un cas clinique en rapport avec l’exercice professionnel infirmier suivi de cinq questions permettant, en particulier, d’apprécier la maîtrise de la langue française, les connaissances dans le domaine sanitaire et social, les capacités d’analyse et de synthèse et les connaissances numériques. Cette épreuve, d’une durée de deux heures, est notée sur 20 points.
Pour être admissible, le.la candidat.e doit obtenir à cette épreuve une note au moins égale à 10 sur 20.
Les candidat.e.s déclaré.e.s admissibles par le jury sont autorisé.e.s à se présenter aux épreuves d’admission consistant en une épreuve orale et une mise en situation pratique, organisée au cours d’une même séance.

L’épreuve orale, d’une durée de trente minutes maximum, consiste en un entretien en langue française avec deux personnes membres du jury :
― un.e infirmier.e cadre de santé exerçant dans un institut de formation en soins infirmiers ;
― un.e infirmier.e cadre de santé exerçant en secteur de soins.
Cette épreuve permet, à partir de la lecture de son dossier d’inscription, d’apprécier le parcours professionnel du.de la candidat.e et ses motivations. Elle est notée sur 20 points.
L’épreuve de mise en situation pratique, d’une durée d’une heure, dont quinze minutes de préparation, porte sur la réalisation de deux soins en rapport avec l’exercice professionnel infirmier.
Cette épreuve doit permettre aux deux mêmes membres du jury d’apprécier les capacités techniques et gestuelles des candidat.e.s. Elle est notée sur 20 points.
Pour être admis.e dans un institut de formation en soins infirmiers, les candidat.e.s doivent obtenir un total de points au moins égal à 30 sur 60 aux trois épreuves de sélection.
Les candidat.e.s admis.e.s en formation peuvent être dispensé.e.s de certaines unités d’enseignement et stages, en fonction de leur niveau de formation initiale, et de leur expérience professionnelle.

Sont dispensées de la première année d’études, les personnes :
titulaires d’un diplôme d’Etat de masseur.euse kinésithérapeute, ou ergothérapeute, ou pédicure podologue ou manipulateur.trice d’électroradiologie médicale ou du diplôme d’assistant.e hospitalier.e des hospices civils de Lyon ou, pour les étudiant.e.s en médecine, pouvoir justifier de leur admission en 2ème année du 2ème cycle, ou pour les étudiant.e.s sage femmes, avoir validé la 1ère année de la 1ère phase.

Ces personnes doivent avoir passé avec succès une épreuve écrite consistant en un multi questionnaire portant sur chacune des unités d’enseignement de l’année considérée.
Pour être admis.e en 2ème année, le.la candidat.e doit obtenir une note égale à 10 sur 20.

Sont dispensé.e.s des épreuves écrites d’admissibilité: Les candidat.e.s non admis.e.s à poursuivre des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme et ayant validé les unités d’enseignement de la première année commune aux études de santé et les candidat.e.s inscrit.e.s à la première année commune aux études de santé.
Ces personnes doivent néanmoins procéder à leur pré-inscription au concours au même titre que tous les autres candidat.e.s.

CONTENU DE LA FORMATION

La formation est organisée autour d’une alternante « Stage-Institut »

Les unités d’enseignement sont en lien les unes avec les autres et contribuent à l’acquisition des compétences professionnelles. Elles couvrent 6 champs :
sciences humaines, sociales et droit
sciences biologiques et médicales,
sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes,
sciences et techniques infirmières, interventions,
intégration des savoirs et posture professionnelle,
méthodes de travail.

éVALUATION ET OBTENTION DU DIPLOME D’éTAT ET DU GRADE DE LICENCE

Le Diplôme d’Etat s’obtient par l’obtention des 180 crédits européens (ECTS) correspondant à l’acquisition des compétences professionnelles.
Chaque compétence s’obtient de façon cumulée :
par la validation de la totalité des unités d’enseignement en relation avec la compétence
par l’acquisition de l’ensemble des éléments de la compétence évalués en stage
par la validation des actes, activités et techniques de soins évalués en stage et/ou en institut.